j'ai compris mes maths
J'ai compris.com
Cours et exercices corrigés en vidéo comme en classe
lycée
collège
primaire
Manuel scolaire

Web


Jaicompris.com est soutenu par l'éducation nationale
et l'académie de Poitiers

Ce sera prêt pour 2018

Ce sera prêt pour 2017

Terminale S

Matrice - Evolution - Graphe


Matrice et évolution

Matrice et évolution - Graphe - ${\rm X}_{n+1}={\rm A}{\rm X}_n$ et ${\rm X}_{n+1}={\rm A}{\rm X}_n+{\rm B}$ - cours en vidéo Cours de math en vidéo
  • Arbre pondéré et suite  
    Il est très important de savoir
    traduire une situation qui évolue à l'aide d'un arbre pondéré

    Exemple:
    Si Rose est à l'heure un jour, elle sera à l'heure le lendemain avec une probabilité de $0,3$
    Si Rose est en retard un jour, elle sera à l'heure le lendemain avec une probabilité de $0,8$.
    ${\rm A}_n$ est l'événement: " Rose est à l'heure le n-ième jour."
    ${\rm B}_n$ est l'événement: " Rose est en retard le n-ième jour."
    $\boldsymbol{0,3}$  
    $\boldsymbol{0,3}$ est la probabilité que Rose arrive à l'heure le jour $n+1$ sachant
    qu'elle est arrivée à l'heure le jour $n$.
    $\boldsymbol{0,7}$  
    Pour trouver $\boldsymbol{0,7}$, on utilise le fait que
    la somme des probabilités qui partent d'un même noeud est égale à 1.
    $\boldsymbol{0,3+0,7=1}$
    $\boldsymbol{0,2}$  
    Pour trouver $\boldsymbol{0,2}$, on utilise le fait que
    la somme des probabilités qui partent d'un même noeud est égale à 1.
    $\boldsymbol{0,8+0,2=1}$
    $\boldsymbol{a_n}$  
    $\boldsymbol{a_n}$ est la probabilité que Rose arrive à l'heure le n-ième jour.
    $\boldsymbol{b_n}$  
    $\boldsymbol{b_n}$ est la probabilité que Rose arrive en retard le n-ième jour.
    $\boldsymbol{0,8}$  
    $\boldsymbol{0,8}$ est la probabilité que Rose arrive à l'heure le jour $n+1$ sachant
    qu'elle est en retard le jour $n$.

    On en déduit:
    $\left \{ \begin{array}{l } {\rm P}({\rm A}_{n+1})=a_{n+1}=0,3a_n+0,8b_n \\ {\rm P}({\rm B}_{n+1})=b_{n+1}=0,7a_n+0,2b_n \\ \end{array} \right.$
    D'après la formule des probabilités totales
  • Graphe probabiliste et suite
    Il est très important de savoir
    traduire une situation qui évolue à l'aide d'un graphe probabiliste

    Exemple:
    Si Rose est à l'heure un jour, elle sera à l'heure le lendemain avec une probabilité de $0,3$
    Si Rose est en retard un jour, elle sera à l'heure le lendemain avec une probabilité de $0,8$.

    Graphe probabiliste correspondant à la situation:
    $\boldsymbol{0,3}$ est la probabilité de rester à l'heure,
    c'est à dire que Rose soit à l'heure un jour
    sachant que le jour précedent elle était à l'heure.
    A est l'état qui correspond au fait d'être à l'heure.
    $\boldsymbol{0,8}$ est la probabilité de passer de l'état "Etre en retard" à "Etre à l'heure",
    c'est à dire que Rose soit à l'heure un jour sachant que le jour précedent elle était en retard.
    $\boldsymbol{0,7}$ est la probabilité de passer de l'état "Etre à l'heure" à "Etre en retard"
    c'est à dire que que Rose soit en retard un jour sachant que le jour précedent elle était à l'heure.
    B est l'état qui correspond au fait d'être en retard.
    $\boldsymbol{0,3}$ est la probabilité de rester en retard,
    c'est à dire que Rose soit en retard un jour
    sachant que le jour précedent elle était en retard.


    On en déduit:
    $\left \{ \begin{array}{l } {\rm P}({\rm A}_{n+1})=a_{n+1}=0,3a_n+0,8b_n \\ {\rm P}({\rm B}_{n+1})=b_{n+1}=0,7a_n+0,2b_n \\ \end{array} \right.$
    Pour $\boldsymbol{a_{n+1}}$, on utilise les flèches qui pointent vers A
    Pour $\boldsymbol{b_{n+1}}$, on utilise les flèches qui pointent vers B
    C'est une autre façon de présenter
    la formule des probabilités totales.
  • Suite $\boldsymbol{\rightarrow}$ Matrice
    Il est très important de savoir écrire
    un système de suites à l'aide de matrices.

    Il y a 2 méthodes:
    • Avec une matrice colonne:
      $\left \{ \begin{array}{l } a_{n+1}=0,3a_n+0,8b_n \\ b_{n+1}=0,7a_n+0,2b_n \\ \end{array} \right.\Leftrightarrow \begin{pmatrix} a_{n+1}\\ b_{n+1} \end{pmatrix}=\begin{pmatrix} 0,3&0,8\\0,7&0,2 \end{pmatrix}\begin{pmatrix} a_{n}\\ b_{n} \end{pmatrix}\Leftrightarrow {\rm X}_{n+1}={\rm A}{\rm X}_n$
      avec ${\rm X}_n=\begin{pmatrix} a_{n}\\ b_{n} \end{pmatrix}$
      et ${\rm A}=\begin{pmatrix} 0,3&0,8\\0,7&0,2 \end{pmatrix}$


      ${\rm X}_n$ est une matrice colonne
      située à droite de la matrice ${\rm A}$


    • Avec une matrice ligne:
      $\left \{ \begin{array}{l } a_{n+1}=0,3a_n+0,8b_n \\ b_{n+1}=0,7a_n+0,2b_n \\ \end{array} \right.\Leftrightarrow \begin{pmatrix} a_{n+1} & b_{n+1} \end{pmatrix}=\begin{pmatrix} a_{n}& b_{n} \end{pmatrix}\begin{pmatrix} 0,3&0,7\\0,8&0,2 \end{pmatrix}\Leftrightarrow {\rm X}_{n+1}={\rm X}_n{\rm A}$
      avec ${\rm X}_n=\begin{pmatrix} a_{n}& b_{n} \end{pmatrix}$
      et ${\rm A}=\begin{pmatrix} 0,3&0,7\\0,8&0,2 \end{pmatrix}$



      ${\rm X}_n$ est une matrice ligne
      située à gauche de la matrice ${\rm A}$



    L'énoncé souvent impose si ${\rm X}_n$ est une matrice ligne ou colonne.
    Attention
    ce n'est pas la même matrice A
    avec la première et la deuxième méthode!

  • $\boldsymbol{{\rm X}_{n+1}={\rm A}{\rm X}_n}$
    $\boldsymbol{{\rm X}_{n+1}={\rm A}{\rm X}_n}$
    1) Démontrer par récurrence que pour tout entier $n\geqslant 0$, $\boldsymbol{{\rm X}_{n}={\rm A}^n{\rm X}_0}$
    Il s'agit d'une suite géométrique de matrice.
    Et la raison est $\boldsymbol{\rm A}$.


    2) Calculer ${\rm A}^n$
    Très souvent, vous serez guidé dans l'énoncé.
    Il y a 3 méthodes qui sont expliquées sur cette page


  • $\boldsymbol{{\rm X}_{n+1}={\rm A}{\rm X}_n+{\rm B}}$
    $\boldsymbol{{\rm X}_{n+1}={\rm A}{\rm X}_n+{\rm B}}$
    1) Chercher une matrice $\boldsymbol{\rm X}$ telle que $\boldsymbol{{\rm X}={\rm A}{\rm X}+B}$
    Pour Trouver $\boldsymbol{ \rm X}$:
        $\boldsymbol{{\rm X}={\rm A}{\rm X}+B}$
    $\boldsymbol{\Leftrightarrow \rm X-AX=B}$
    On regroupe les $\boldsymbol{\rm X}$ à gauche
    comme avec une équation du type $x=3x+4$.


    $\boldsymbol{\Leftrightarrow \rm (I-A)X=B}$
    On factorise.
    $\boldsymbol{\rm I}$ désigne la matrice identité.


    $\boldsymbol{\Leftrightarrow \rm CX=B}$
    On appelle $\boldsymbol{\rm C}$ la matrice $\boldsymbol{\rm I-A}$.


    $\boldsymbol{\Leftrightarrow \rm C^{-1}CX=C^{-1}B}$
    On multiplie par $\boldsymbol{\rm C^{-1}}$ des 2 côtés
    sous réserve que $\boldsymbol{\rm C}$ soit inversible.

    Pour trouver $\boldsymbol{\rm C^{-1}}$,
    on peut utiliser sa calculatrice


    $\boldsymbol{\Leftrightarrow \rm X=C^{-1}B}$
    Voilà, on a trouvé $\boldsymbol{\rm X}$!



    2) On soustrait membre à membre
    pour se débarasser de $\boldsymbol{\rm B}$

    $\begin{align*} \boldsymbol{{\rm X}_{n+1}}&\boldsymbol{={\rm A}{\rm X}_n+{\rm B}}\\ \boldsymbol{-\phantom{tttttttt} \rm X}&\boldsymbol{\rm =AX+B}\\ \hline{\boldsymbol{{\rm X}_{n+1}-X}}&{\boldsymbol{={\rm A}({\rm X}_n-{\rm X})}}\\ \end{align*}$
    3) On Pose $\boldsymbol{{\rm Y_n}={\rm X_n}-{\rm X}}$
    4) On obtient: $\boldsymbol{{\rm Y}_{n+1}={\rm A}{\rm Y}_n}$
    5) On démontre que $\boldsymbol{{\rm Y}_n={\rm A}^n{\rm Y}_0}$
    6) On déduit que $\boldsymbol{{\rm X}_n={\rm Y}_n+{\rm X}={\rm A}^n{\rm Y}_0+{\rm X}}$

    Tout est détaillé dans la vidéo



Corrigé en vidéo
Exercices 1:

Matrice et graphe probabiliste


Un automate peut se trouver dans deux états ${\rm A}$ ou ${\rm B}$. À chaque seconde il peut soit rester dans l'état où il se trouve, soit en changer, avec des probabilités données par le graphe probabiliste ci-dessous.

Pour tout entier naturel $n$, on note $a_n$ la probabilité que l'automate se trouve dans l'état ${\rm A}$ après $n$ secondes et $b_n$ la probabilité que l'automate se trouve dans l'état ${\rm B}$ après $n$ secondes.
Au départ, l'automate est dans l'état ${\rm B}$. Gaspard affirme qu'après 4 secondes, l'automate a autant de chances d'être dans l'état $\rm A$ que d'être dans l'état $\rm B$. Cette affirmation est-elle vraie?
Corrigé en vidéo
Exercices 2:

Matrices : suite du type $U_{n+1} =AU_n$


Des souris sont dans une cage comportant deux compartiments A et B. La porte entre ces compartiments est ouverte dix minutes tous les jours. Chaque jour 20% des souris du compartiment A passent dans le compartiment B et 10% des souris qui étaient dans le compartiment B passent dans le compartiment A. Pour tout entier naturel $n$, on note $a_{n}$ et $b_{n}$ les proportions de souris présentes respectivement dans les compartiments A et B après $n$ jours et on convient que $a_0 = b_0 =0,5$ et on note $U_{n}$ la matrice $\begin{pmatrix}a_{n}\\b_{n}\end{pmatrix}$.
  1. Exprimer pour tout entier naturel $n$, $a_{n+1}$ et $b_{n+1}$ en fonction de $a_{n}$ et $b_{n}$.
  2. Déterminer la matrice $A$ telle que pour tout entier naturel $n$, $U_{n+1} = AU_{n}$.
  3. Montrer par récurrence que pour tout entier naturel $n$, $U_{n} = A^nU_{0}$.
  4. On admet que pour tout entier naturel $n$, $A^n = \begin{pmatrix}\frac{1 +2 \times 0,7^n}{3}&\frac{1 - 0,7^n}{3}\\ \frac{2 - 2 \times 0,7^n}{3}&\frac{2 + 0,7^n}{3}\end{pmatrix}$.
    Que peut-on dire de la répartition à long terme des souris dans les compartiments A et B ?
Corrigé en vidéo
Exercices 3:

Matrices et suites récurrentes linéaires d'ordre 2


Soit $(u_n)$ la suite définie pour tout entier naturel $n$ par : $u_0 = 0$, $u_1 = 1$ et $u_{n+2} = \frac{3}{2}u_{n+1} - \frac{1}{2}u_n$.
Pour tout entier naturel $n$, on pose : $U_n = \begin{pmatrix} u_{n+1} \\ u_{n}\end{pmatrix}$
  1. Donner $U_0$ et $U_1$.
  2. Déterminer la matrice $A$ telle que pour tout entier naturel $n$, on ait : $U_{n+1} = A U_n$.
  3. Donner sans justifier pour tout entier naturel $n$, $U_n$ en fonction de $A$, $n$ et $U_0$.
  4. On admet que pour tout entier naturel $n$, on a : $A^n = \dfrac{1}{2^n}\begin{pmatrix}2^{n+1}-1&-2^n+1\\2^{n+1}-2&-2^n+2\end{pmatrix}$.
    En déduire, pour tout entier naturel $n$, l'expression de $u_n$ en fonction de $n$ puis donner la limite de la suite $(u_n)$.
Corrigé en vidéo
Exercices 4:

Matrices : une suite du type $U_{n+1} = AU_n + B$


Soit $(U_n)$ la suite de matrices de taille $(2~;~1)$ définie pour tout entier naturel $n$ par :
$U_0 = \begin{pmatrix}0\\1\end{pmatrix}$ et $U_{n+1} = AU_n + B$ avec $A = \begin{pmatrix}1/2&1\\0&1/2\end{pmatrix}$ et $B = \begin{pmatrix}1\\1\end{pmatrix}$
  1. Calculer $A(I_2-A)$ et en déduire que la matrice $I_2-A$ est inversible. Donner $(I_2-A)^{-1}$.
  2. Déterminer la matrice $L$ de taille $(2~;~1)$ qui vérifie $L = AL + B$.
  3. Pour tout entier naturel, on pose $V_n = U_n - L$.
    1. Montrer que pour tout entier naturel, $V_{n+1} = AV_n$.
    2. En déduire une expression de $V_n$ puis de $U_n$ en fonction de $A$ et $n$.
  4. On admet que la suite $(A^n)$ tend vers la matrice nulle d'ordre $2$ lorsque $n$ tend vers l'infini.
    Que peut-on en déduire pour la suite $(U_n)$ ?
Corrigé en vidéo
Exercices 5:

Marches aléatoires : le cours à travers un exemple


Dans un pays imaginaire, s'il fait beau et sec un jour, il fera encore beau et sec avec une probabilité de $5/6$ le lendemain. Dans le cas contraire, il fera humide. S'il fait humide un jour, on convient également qu'il fera encore humide avec une probabilité de $2/3$ et qu'il fera beau et sec sinon. Aujourd'hui, il fait beau et sec.
On note:
    $A_n$ l'événement : "il fait beau et sec dans $n$ jours"
    $B_n$ l'événement : "il fait humide dans $n$ jours".
Calculer ${ \rm P}(A_n) = p_n$ et ${\rm P}(B_n) = q_n$ pour tout entier $n$.
Corrigé en vidéo
Exercices 6:

Marches aléatoires : un problème d'urnes


On dispose de deux urnes U et V contenant chacune deux boules. Au départ, l'urne U contient deux boules blanches et l'urne V contient deux boules noires. On effectue des tirages successifs dans ces urnes de la façon suivante : chaque tirage consiste à prendre au hasard, de manière simultanée, une boule dans chaque urne et à la mettre dans l'autre urne.
Ce processus peut être vue comme une marche aléatoire sur un espace à trois états : $A$ : "il y a 0 boule blanche dans U", $B$ : "il y a 1 boule blanche dans U" et $C$ : "il y a 2 boules blanches dans U".
  1. Représenter la situation à l'aide d'un graphe probabiliste.
  2. Pour tout entier naturel $n$, on note $P_n$ la matrice d'état du système après $n$ tirages. On a donc en particulier $P_0 = \begin{pmatrix}0 & 0& 1\end{pmatrix}$. Déterminer la matrice de transition $T$ telle que pour tout entier naturel $n$, $P_{n+1} = P_nT$.
  3. On admet que la suite de matrices $(P_n)$ converge vers une matrice d'état stable $P$ qui vérifie $P = PT$. Déterminer $P$ et interpréter.
Corrigé en vidéo
Exercices 7:

Marches aléatoires : le problème du collectionneur - Problème ouvert


Une marque de corn flakes donne en cadeau une figurine dans chacun de ses paquets. Il y a $3$ figurines différentes. Combien faut-il acheter de paquets pour être sûr à au moins 90% d'avoir la collection complète (en supposant que les différentes figurines sont équitablement réparties dans les paquets) ?

Matrice et suite - Spé Maths : Exercices à Imprimer

Ce site vous a été utile? Ce site vous a été utile
alors dites-le !


Merci à vous.
Contact

N'hesitez pas à envoyer un mail à:
jaicompris.com@gmail.com

Liens
Qui sommes-nous? Nicolas Halpern-Herla
Agrégé de Mathématiques
Professeur en S, ES et STI depuis 22 ans
Créateur de jeux de stratégie: Agora et Chifoumi

Stephane Chenevière
Agrégé de Mathématiques
Professeur en S, ES depuis 13 ans
Champion de France de magie en 2001: Magie